Sur les traces de Saint-Hermentaire…

Scroll down to content

Journées du Patrimoine à Draguignan.

DSCN4503

« Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. »
Apocalypse 12: 3-4

La 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine a lieu ce week-end, les 16 et 17 septembre 2017. Les années se suivent et se ressemblent…, ou ne se ressemblent pas…
Il y a un an, par une superbe journée ensoleillée, je profitais de cette occasion pour visiter un site qui n’ouvre qu’une fois par an.

DSCN4468 (2)

DSCN4508Cette année, c’est différent. Je ne sais pas si je pourrai consacrer du temps à cet évènement. Pour ces raisons, je vous emmène avec moi, si vous le voulez bien, un an en arrière, pour visiter la Chapelle Saint-Hermentaire à Draguignan, VAR…

DSCN4405DSCN4409
17 septembre 2016:
Les Journées du Patrimoine permettent au public de découvrir des lieux ouverts toute l’année à la visite, gratuitement, ou bien des sites qui exceptionnellement ouvrent leurs portes à cette occasion, livrant leur présence secrète au regard émerveillé des visiteurs, curieux de découvrir des merveilles et trésors, témoignages d’un passé plus ou moins lointain, qui continue de façonner notre histoire. La petite et la grande Histoire… Parfois histoire et légendes s’entremêlent, telles celle du Dragon de Draguignan

Le Dragon ailé apparaît sur le blason de la ville de Draguignan, sous-Préfecture du Var, ancienne Préfecture du département. La devise annonce:
« Alios nutrio. Meos devoro », c’est à dire: « Je nourris les autres et je dévore les miens ».

_20170313_173601 (2)

Peu engageant comme préambule, me direz-vous! Mais revenons plusieurs siècles en arrière. Entre légende et tradition, les traces du Dragon (dont le nom serait Draco…) apparaissent au XIIIe siècle sur le blason de la ville. Remontons encore le temps… Vers le milieu du Ve siècle après JC, Saint-Hermentaire, évêque d’Antibes (devenu par la suite saint patron de Draguignan) tua le Dragon qui terrorisait la ville et ses habitants, en place et lieu de la Chapelle Saint-Hermentaire (début de construction VIe siècle; fin des travaux XIXe siècle).

DSCN6105 (3)
Statue de Saint-Hermentaire, Eglise Saint-Michel à Draguignan.
DSCN6107
Détail: Statue de Saint-Hermentaire, Eglise Saint-Michel à Draguignan.

Erigée sur les vestiges d’une villa gallo-romaine (les villae étaient des exploitations agricoles) dotée de thermes (1er siècle avant JC jusqu’au 3e siècle après JC), la Chapelle, relevant du domaine public car propriété de la commune, se trouve sur un terrain privé. Pour éviter des nuisances à la famille qui habite le bâtiment jouxtant la Chapelle, le site est ouvert au public uniquement pour les Journées du Patrimoine, sur RV. Il a été classé aux Monuments Historiques en 2014.

DSCN4413DSCN4394

DSCN4407C’est un endroit paisible, avec un environnement très bucolique, à deux pas de la ville. Des oliviers, des arbres divers, des ânes, des oiseaux, des restes archéologiques comme ces sarcophages qui servent d’abreuvoirs, et de nombreuses « tegulae » (tuiles romaines), qui s’amoncellent ça et là…

DSCN4501DSCN4475Et la Chapelle se dresse au milieu, sa porte s’ouvrant sur une petite statue du Saint qui terrassa le Dragon.

DSCN4387 (2)
A droite, statue de Saint-Hermentaire, Chapelle Saint-Hermentaire.

DSCN4418

DSCN4425

DSCN4427Nombre de saints et d’archanges, dans l’hagiographie, luttent contre le Dragon et sont victorieux sur la Bête. Dans le Christianisme, le Dragon est l’incarnation du Mal (c’est la Bête décrite dans l’Apocalypse, chapitres 12 et 13).

Messaging1505661731228 (2)Plus largement, le Dragon est l’allégorie classique des forces du mal, ou des païens non convertis contre lesquels lutte le Saint. (Exemples: Saint-Michel, Saint-Hermentaire, Saint-Georges…)

DSCN4471DSCN4453DSCN4449

DSCN4509Pour ma part, n’étant plus une toute jeune fille, et n’ayant plus à craindre la Bête, puisque le bon Saint-Hermentaire nous en a débarrassés, ce n’est pas vêtue d’une armure ignifugée (c’est possible, ça, sans griller dedans?) que je me suis rendue à Draguignan, mais avec des vêtements confortables et féminins, bien décidée à allier le plaisir de porter une jolie tenue agréable, à la découverte culturelle.

DSCN4466DSCN4465DSCN4467DSCN4462Oui, je vous le concède, l’enchaînement est un peu abrupt! Passer en trois secondes du Ve au XXIe siècle vous demanderait un peu plus de préparation, mes chers lecteurs! J’aurais dû vous prévenir de la rapidité de ce bond temporel!

DSCN4513DSCN4514DSCN4511Ma tenue vestimentaire (tiens, ça rime avec Hermentaire…) se compose d’un tee-shirt tout doux imprimé dans des tons de bleu, que je porte sur un pantalon gris, égayé par des petites ballerines bleues, plates, pour pouvoir marcher d’un pied léger sur les sentiers de graviers ou les dalles lisses de l’église.

DSCN4411

DSCN4510 (2)DSCN4507 (2)Tout ce dont j’ai besoin pour la journée se trouve dans un grand sac noir. Et pour ne pas être prise au dépourvu si le temps fraîchit un peu sur les hauteurs de la Dracénie, j’ai prévu une écharpe légère kaki et un blouson en jean (que vous m’avez déjà vu porter sur la Côte, voir ici Shootons sous la pluie! ).

DSCN4505Ainsi parée, je suis prête à écouter les légendes sur le cracheur de feu, les explications sur les vestiges archéologiques romains, et le silence de la Chapelle qui est propice, comme tout lieu de culte, à la méditation…

DSCN4435
Stèle romaine.

DSCN4469
Les extérieurs permettent de respirer l’air pur et de se remplir les yeux de nature et de beaux paysages. Quelle agréable journée!

DSCN4491
Les « Triplettes » de Dragui-ville!

 

 

DSCN4476

DSCN4432

Et vous? Quel monument, ou site, ou musée, ou château, etc. a marqué votre esprit lors de ces journées du Patrimoine? Lequel aimeriez-vous nous présenter? Racontez-moi…

DSCN4464 (3)

OUTFIT:
♦ Tee-shirt et blouson : Promod (2015)
♦ Pantalon : Encuentro Moda (2015)
♦ Foulard : Punto Roma (2015)
♦ Ballerines: Tamaris (2015)
♦ Sac : Monoprix (2010?)
♦ Lunettes : Longboard (old, 2015?)
♦ Bracelet cuir : Des Petits Hauts (2014?)
♦ Pendentif : Bijoux Brigitte (2016)
♦ Montre : Pax (2015)
♦ Boucles d’oreilles : Maty (very old, ?)

3 Replies to “Sur les traces de Saint-Hermentaire…”

  1. Coucou Élisabeth,
    Très intéressant cet article sur ce magnifique site .
    J ‘ adore ces lieux apaisants et tellement marqués par les légendes .Le dragon est de toutes les cultures l ‘ esprit du mal , ou l ‘ épreuve à surmonter , tel Siegfrid , le mythe germanique .
    Toute jolie en bleu aussi .
    Bravo pour les photos
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou Joséphine. Contente que l’article t’ait plu. Je connais mal les mythes germaniques, même s’il font partie de la culture générale et que leur nom est familier. Il faudrait que je comble mes lacunes en la matière!
    Je sais qu’en Asie, le Dragon est un mythe positif et plutôt bienveillant. C’est ce qui fait la richesse de nos civilisations, toutes ces différences ou points communs culturels. Passionnant! Bise.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :