Des carreaux pour une salopette!

Scroll down to content

Mixer les carreaux & les rayures

In Mes Petits Looks # 20

DSCN0691 (2)

Qui, parmi vous, n’a jamais entendu dire qu’il ne fallait pas mélanger les motifs lorsque l’on choisit des vêtements pour composer une tenue? Bien sûr, il est préférable de ne pas en abuser, sous peine de ressembler à un catalogue de papier peint des années 60. Mais cela n’est pas interdit, si l’on prend soin de doser les motifs, les couleurs, les formes, les matières.

DSCN0649 (2)DSCN0650 (2)
L’autre jour, j’ai profité d’une éclaircie, entre deux averses, pour aller faire une balade à Port-Fréjus II, sur les nouveaux quais qui longent le canal, et effectuer un petit shooting photo, et ce, malgré le vent qui s’est mis à souffler très violemment. Et j’ai vraiment eu plaisir à porter une tenue dont je n’aurais pas soupçonné l’extrême confort à première vue, dont la pièce principale est la salopette. Oui, car même si les vêtements d’une seule pièce, combinaison, salopette, grenouillère, justaucorps… sont très tendance, en ce qui concerne la praticité pour se mettre à l’aise une fois que la nécessité de se rendre au petit coin se fait sentir, ce n’est plus aussi glamour ! Ni même adapté aux « urgences » ! Dézipper le vêtement, ôter les bretelles, dégager ses bras des manches, se contorsionner pour y parvenir sans risquer de craquer le tissu, faire passer le haut du vêtement vers le bas du corps… Toute cette gestuelle demande de la dextérité et un certain temps !

DSCN0654 (2)DSCN0658 (2)
Si l’on fait abstraction de cette réalité bien pragmatique, le « vêtement une pièce » peut se révéler d’un charme redoutable, d’un chic inégalé, d’un confort absolu, d’une décontraction de bon ton, d’autant de qualités qu’il existe de modèles.
Ce ne fut pas toujours le cas…

Prenons la salopette (puisque c’est cette pièce que j’ai choisi de vous présenter). En effet, la salopette était à l’origine un vêtement de travail, à connotation prolétaire, emblématique du milieu ouvrier, qui était défini comme un vêtement constitué d’un pantalon haut prolongé par une bavette à bretelles, qu’on mettait par-dessus ses habits, pour éviter de les salir. L’étymologie du mot (selon « Le Grand Robert ») situerait en 1836 l’origine de la « salopette » dans le mot « salop »/ « salope », au sens ancien de « sale » suivi du suffixe « -ette », signifiant « crasseux, très sale, malpropre ». Pas très glamour, n’est-ce pas ? (C’est pourquoi je n’irai pas plus loin dans l’étude de la polysémie du mot « salope » qui nous éloignerait du thème « mode »…)
Donc, notre mignonne « salopette » avait pour noble fonction de protéger des salissures dues à des travaux pénibles et salissants : tous les métiers du monde industriel, mécaniciens, pompistes, livreurs, charpentiers, agriculteurs, et même cow-boys, aux Etats-Unis, avec la marque LEE, du nom du créateur des fameux « Jeans LEE », et qui créa en 1911 ses premières salopettes en jean, de couleur bleue, pour concurrencer sur le marché américain la production… française !

DSCN0652 (2)
French Style!

Car oui, Cocorico ! L’idée du vêtement de travail, dans sa conception actuelle, aurait son origine en France, à Lyon, avec la marque LAFONT ! [Voir ici l’histoire de la marque pour plus de détails https://www.a-lafont.com/ ] Précurseur, et expert des vêtements professionnels depuis 1844, Adolphe LAFONT (petit-fils de Louis, créateur de la marque) déposa le brevet de la salopette en 1896.
Durant la Seconde Guerre Mondiale, les femmes remplacèrent les hommes partis au combat, et pour accomplir les travaux dits  « masculins », à l’usine ou aux champs, elles adoptèrent également la salopette comme uniforme de travail. En 1954, la maison LAFONT, toujours avant-gardiste, lança la première salopette pour femme, le fameux modèle « cotte à bretelles 406 ».

Le bien connu « bleu de travail », un des synonymes de « salopette », qui provient du bleu de Prusse, ce pigment bleu très profond, à faible coût de fabrication, se féminise.

DSCN0651 (2)
Au cours des décennies suivantes, la « vague fashion » s’empare de cette pièce pour la rendre tendance dès les années 60-70, avec des couleurs vives, hippie-pop. Et notre Coluche national l’adopte en 1974, en version rayée ! Les années 80 font tomber la salopette en désamour, jusqu’à ce que Jean-Paul GAULTIER et Ralph LAUREN la remettent au goût du jour (après qu’elle fît quelques apparitions dans les années 1990). Et la tendance ne semble pas près de disparaître, pour notre plus grand plaisir !

DSCN0644 (2)
Version 2019!

Revenons à Port-Fréjus en 2019… Cela ne nous rajeunit pas…  😉

DSCN0647 (2)
Pour ma balade, printanière, mais digne d’un mois de mars et de ses giboulées, plutôt que d’avril sans fil, j’ai enfilé – sans encombre – cette jolie salopette à carreaux, à la coupe confortable et féminine, avec son encolure carrée devant, ses bretelles réglables pressionnées facilement détachables, son décolleté V au dos, sa taille cintrée (et zippée côté).

DSCN0674 (2)DSCN0675 (2)Elle a été conçue, semble-t-il, pour faciliter le port de ce vêtement que j’adore. Le tissu assez souple (70% polyester, 30% viscose) est bleu nuit avec des carreaux discrets, faits de fils très fins argentés et orangés.

DSCN0648 (2)

Sur quel haut porter cette jolie pièce à carreaux ?

Ma première idée, assez classique, et très féminine, était de choisir une blouse blanche ou écrue, en dentelle, en soie, ou un chemisier du même style. Mais, comme je ne suis pas très mince au niveau de la taille et du ventre (merci, les chocolats de Noël, les plats d’hiver, les galettes des Rois, les crêpes, les beignets de Carnaval, les Oreillettes, les chocolats de Pâques… Bon, après Pâques, on est tranquilles pendant un moment…), pour ne pas que la blouse ou le chemisier fassent des plis et épaississent ma taille, j’ai préféré opter pour un haut plus près du corps comme un tee-shirt. J’avais bien pensé à un body, pour éviter toute épaisseur indésirable, mais à l’heure de se rendre où vous savez (évoqué précédemment…), cela aurait ajouté encore une complication ! Mais alors, quel tee-shirt choisir ? Quelle forme, quelle couleur ?
On peut penser à mettre un tee-shirt blanc, uni. C’est sobre, frais, moderne, neutre par rapport au motif carreaux. Mais celui auquel je pensais dans ma garde-robe a des manches très courtes, trop pour cette journée venteuse. Et son encolure en V n’aurait pas été en harmonie avec le décolleté carré de ma salopette. J’ai donc ressorti mon tee-shirt rayé blanc et marine [ déjà vu ici Petit marin du Sud ] qui a des manches aux coudes et un col montant. Les rayures style marinière apportent une touche originale, décontractée et moderne, à cette tenue.

Comme la jambe de cette salopette est assez courte, j’ai mis une simple paire de mi-bas noirs en voile avec des boots noirs à talons hauts étoilés [déjà vus ici Gipsy Queen #1 et ici Rose « poudré » dans un jardin bio  ]. Ça permet d’allonger la jambe.

DSCN0689 (2)
Pour me protéger du vent, j’ai prévu un petit blouson noir en simili cuir de qualité, c’est à dire de bon aspect, qui ne fasse pas plastique, de coupe simple et droite, pressionné, et à col rond ras-de-cou. Des accessoires viennent compléter le look : écharpe plissée kaki pour éviter les courants d’air dans le cou, et une casquette en velours noir pour empêcher que la chevelure ne vole dans tous les sens.

Mon sac chouchou du moment vu dans mes looks précédents apporte une petite touche de couleur. Quelques bijoux argent, créoles, bagues, et une montre finalisent la tenue. Et me voilà parée pour un petit tour, à pied, en bateau, ou en loco (je trouve que j’ai un petit air de conducteur de locomotive!)

DSCN0693 (2)

Ou de petit Gavroche ! Car j’ai bien failli tomber à l’eau, ou à terre ! Enfin, pas moi, mais ma veste et ma casquette, que j’avais posées sur un banc, le temps que je fasse les photos près du canal, et qui ont été soufflées par une brusque rafale de vent! J’ai dû leur courir après, et je les ai rattrapées juste à temps. Faute à Voltaire ou faute à Rousseau ? Vous souvenez-vous de la chansonnette de Gavroche dans « Les Misérables » de Victor Hugo ?
 « Je suis tombé par terre,
c’est la faute à Voltaire,
le nez dans le ruisseau,
c’est la faute à Rousseau ! »
Ça y est ! Je vous l’ai mise en tête ? Ha ha ! J’aurais moins ri si mes affaires avaient atterri dans l’eau !

DSCN0659 (3)

Que pensez-vous donc de mon petit look carreaux-rayures ? Avez-vous déjà essayé de mixer des motifs différents ? Lesquels ? Décrivez-moi vos looks ! Ça peut donner des idées ! Un partage pour inspirer ! Et que pensez-vous de la salopette ?

OUTFIT :
Salopette : Orfeo (2018)
T-shirt : Uniqlo (2017)
Blouson : Promod (2016)
Boots : Eram (2019)
Sac : Parfois (2019)
Casquette : Zara (2018)
Echarpe : PuntRoma (2016)
Bijoux :
Bagues : Tazirit (2019) et old (?)
Créoles : Géant (old,?)
Montre : Performer (2018)

45 Replies to “Des carreaux pour une salopette!”

  1. Alors perso je suis plus combi que salopette .
    Mais je les aime aussi et j’en ai beaucoup porté.
    Merci pour l’origine du mot et l’historique que je ne connaissais pas.
    Quant au mix d’imprimés j’adore s’il est bien réalisé. Le tien est discret et tendance.
    Bravo look réussi !
    Tu portes bien la Gavroche qui ne me va pas .
    Bon week-end Élisabeth
    Bises !
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Jany. Ce modèle de salopette me rappelle les tenues chic que portaient certaines actrices, comme Kathryn Hepburn. Les carreaux aussi. J’essaierai avec une blouse blanche. La casquette est bien pratique avec ce vent, qui est là encore aujourd’hui, pour tenir les cheveux, et éviter de les avoir dans les yeux. Merci pour ta visite. Et très bon dimanche à toi ! Bises 😘

    J'aime

  3. Bonjour, alors moi je suis plutôt salopette en jean’s…mais vous avez beaucoup de goût pour associer les matières, couleurs, etc…j’adore le sac à main. Et surtout, je trouve que vous êtes une très belle femme😊

    Aimé par 1 personne

  4. Merci beaucoup, Sandra, pour vos compliments et votre visite sur mon blog. La salopette en jean, c’est très joli. Avec un tee-shirt blanc ou une petite blouse fleurie à manches courtes, pour un côté « champêtre », c’est un look très frais, idéal pour l’inter-saison. Passez un bel après-midi ! 😊

    J'aime

  5. Coucou, Élisabeth,
    Impatiente de découvrir ton article , c’est chose faite .
    Je me suis régalée avec le texte et le récit des petites mésaventures, un vent coquin qui fait s’envoler ta jolie casquette.
    Tes photos sont toutes plus jolies les unes que les autres . Tu sais que j ‘adore l’association salopette en jean et marinière.
    Je ne pouvais donc qu’apprécier ton look .
    Très bonne idée de mélanger les rayures avec les carreaux très discrets …..
    Bravo aussi pour l’histoire de ce vêtement.
    La Lyonnaise que je suis te félicite. …
    Bonne fin d’après midi , jolie Élisabeth

    Aimé par 1 personne

  6. Merci Joséphine ! J’apprécie ton retour. C’est un vêtement très confortable, et ce modèle est assez habillé et décontracté à la fois, grâce au tissu un peu fluide. La maison Lafont à Lyon est toujours en activité, et propose actuellement bien plus que des modèles de vêtements de travail. J’étais étonnée en parcourant leur site de la qualité et la technicité de tous leurs vêtements professionnels ! On ne pense pas toujours aux caractéristiques de certains métiers ! Bonne fin de journée. Bises, Joséphine !

    J'aime

  7. Coucou Elisabeth,
    Merci pour ton article qui m’a appris l’histoire de la salopette !!! Tu la portes très bien et le mélange carreaux rayures n’est pas choquant du tout. J’en ai porté étant gamine mais je me vois pas en porter maintenant vu ma taille, c’est comme les combinaisons, c’est pas fait pour moi. Je suis allée voir le spectacle de Michèle Bernier à Paris où elle parle des combinaisons et des inconvénients pour aller aux toilettes, c’était très drôle…
    Je te souhaite une bonne semaine en espérant que le vent va se calmer.
    Grosses bises

    J'aime

  8. Bonjour Marie-Jeanne. Merci pour ton commentaire. Je n’ai pas vu ce spectacle, mais ça me dirait bien de le voir ! Je t’imagine bien en combinaison, parce que tu es grande, justement, mais il faudrait que ce soit une combi très « habillée », chic, en tissu uni, cintrée, avec jambes fluides. Et pourquoi pas un pli marqué. Ça t’irait très bien. Avec des escarpins à petits talons fins. Ça serait top. Encore du vent ici aussi aujourd’hui… 3, 6, ou 9… Je crois que ce sera 9 J de vent ! Bises, et bonne semaine !

    Aimé par 1 personne

  9. Merci Solange. J’avoue que j’ai toujours aimé ce style de carreaux. Et la forme de cette salopette est assez « habillée ». Donc, un plaisir. Il faut essayer divers modèles. En jean, c’est sympa. Perso, j’opterai pour un jean plutôt fin, pour plus d’aisance. Merci pour ta visite ! J’apprécie ! Bisous 😘

    J'aime

  10. Deuxième tentative pour te dire que ton article est super ! Merci pour cet historique de la salopette et du bleu de travail très tendance en ce moment ! Ce look te va à ravir et que dire du gavroche : tu le portes parfaitement bien. Bisous ma jolie Elisabeth.

    Aimé par 1 personne

  11. Coucou,
    Elle est très sympa même si je reconnais que la manœuvre est délicate pour aller au petit coin 😃
    J’aime beaucoup mélanger les motifs et c’est bien connu que ceux qui sont similaires se marient à merveille.
    bises

    Aimé par 1 personne

  12. Merci Joëlle ! Le vestiaire féminin a cela d’exceptionnel de permettre une infinité de variations autour des pièces de vêtements, pour notre plus grand plaisir ! Bonne journée. Bise *

    J'aime

  13. Merci pour ce romantique commentaire. Les journées grises dans la brise au Sud peuvent avoir beaucoup de charme. Il y a une ambiance particulière que l’on respire doucement ! Merci pour votre passage sur le blog (et depuis 30 ans, la région vous semble-t-elle familière ?) À bientôt.

    Aimé par 1 personne

  14. À Saint Paul de Vence, j’ai revu avec émotion l’auberge de la colombe d’or.
    Je revois comme je les ai vu alors tout jeune adolescent: les déjà bien grisonnants Lino Ventura et Yves Montand jouant aux boules avec leurs compéres de village.
    La fleur d’oranger embaume toujours et j’ai revu avec plaisir la fondation Maeght

    Aimé par 1 personne

  15. Hello Elisabeth! Je vois que le vent est partout… J’adore ce look de A à Z! Il te va à ravir..;) Merci pour ces petits rappels historiques sympathiques concernant ce grand classique qui donne un air fripon, et que j’adore! Ce modèle à carreaux est particulièrement bien choisi , à la fois gavroche et féminin, et les carreaux fins avec une marinière, c’est bien vu! bisous!

    Aimé par 1 personne

  16. Merci Isalès. Ravie que ce look te plaise. La météo conditionne toute notre vie, et faire des shootings looks en fonction du temps qu’il fait prédomine sur les tendances mode de saison… Ce mois d’avril a été venteux et ce mois de mai n’a pas grand-chose de printanier (donc pas de look spécial printemps digne d’être montré… Je suis en mode « pause », fatigue, et j’ai froid !) Merci pour ton commentaire et ta visite. Et j’espère à bientôt pour de nouveaux looks, si la météo le permet ! J’ai plein de tenues à proposer, mais pas assez chaud! Bises.

    J'aime

  17. Coucou Elisabeth ! Je suis autant fan des combinaisons que des salopettes ! j’en ai une en jean que j’adore et que je porte souvent. Ton look est super sympa. Tu es toujours d’une élégance incroyable. Ton article est très complet. Bravo 😁👍 bisous 💋💋

    Aimé par 1 personne

  18. Bonsoir Elizabeth,
    J’aime beaucoup cette salopette à carreaux, associée à un petit haut rayé, ça match bien !
    Tu as bravé le vent avec cette jolie casquette 😉
    Perso, je porte plus de combinaisons que de salopettes ! j’en ai une en jean !!
    Bisous et bonne soirée !

    Aimé par 1 personne

  19. Merci Val! La combinaison, c’est très joli. Plus chic selon la coupe et le tissu. Le jean est un très bon choix pour un look moderne et devenu indémodable! Merci de t’être abonnée. Je vais en faire autant car j’aime beaucoup ce que tu présentes. Et sur Insta aussi. Bonne soirée. Biz*

    Aimé par 1 personne

  20. Merci pour votre commentaire ! Le vent est terrible quand on veut faire des photos ! Le smartphone tremble en main, l’appareil photo sur trépied risque de tomber, les cheveux dans les yeux pour viser, ce n’est pas idéal… Mais on s’en sort quand même, et puis c’est amusant ! Bonne soirée ! 😊

    J'aime

  21. Coucou Elisabeth,
    Je découvre ton Blog…, j’aime beaucoup cet article qui est vraiment très complet, bravo pour ton travail, moi j’adore les salopettes en jean avec des petites converses, et la marinière à la Jean-Paul Gaultier ça c’est le top, merci pour cet article, bon dimanche

    Aimé par 1 personne

  22. Coucou Sylvie, merci pour ton passage sur mon blog. 😃 Ravie que mon travail te plaise. J’aime bien écrire des articles après avoir fait quelques recherches, car j’aime connaître l’origine des choses. J’ai tendance à en mettre « un peu beaucoup », et je dois me réfréner un peu à chaque fois. N’hésite pas à t’abonner, je ne publie pas très régulièrement (pour le moment !), tu seras ainsi avertie des nouvelles publications. Bon après-midi ! 😊 🙋🏼

    Aimé par 1 personne

  23. Coucou Elisabeth ! Enfin je prends le temps de découvrir ton blog ! Merci beaucoup pour ce bel article expliquant l’origine de la salopette. Pour ma part, la seule que j’ai eu était en jean…et qu’est-ce que je l’aimais ! lol. Bravo pour tes photos très réussies malgré le vent ! J’aime beaucoup ce look qui te va à ravir 🙂 ❤ Je viens de m'abonner pour être sûre de ne pas louper tes prochains articles 🙂 Gros bisou et très belle semaine 🙂 ❤ Nath

    Aimé par 1 personne

  24. Bonjour Nathalie ! Merci beaucoup pour ta visite et ton inscription. Je crois qu’on a toutes connu un épisode « salopette » ou combi dans notre vie, et on a un lien-souvenir particulier avec. 😃 Je me souviens d’une petite salopette rose dragée très chic que ma grand-mère m’avait offerte quand j’étais enfant (8-9 ans peut-être). Qu’est-ce que je l’aimais ! Très bonne semaine à toi. Bise 😘

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :